Les expériences à l'étranger sont l'occasion de se confronter à un autre patrimoine, d'autres professionnels, et un autre contexte.

Cambodge 

En 2009, j'ai effectué un stage dans l'atelier de restauration des sculptures du Musée National d'Angkor (Siem Reap, Cambodge).

Cette expérience m'a donnée l'occasion de traiter des œuvres en grès, dans un contexte économique et climatique particulier.

 

 

J'y suis ensuite retournée en 2011, pour préparer mon mémoire de master en conservation-restauration d’œuvres d'art, dont le sujet est l'intérêt de la végétation pour la conservation et la valorisation des temples d'Angkor , dirigé par Pascal Royère (EFEO) et Marie-Françoise André (CNRS GEOLAB).  

Ce travail a été l'occasion d'approfondir la question de la conservation de la pierre en milieu tropical  et d'aborder la végétation comme un élément participant d'une part à la conservation des vestiges angkoriens, tout en valorisant d'autre part le site grâce à une gestion réfléchie de la végétation.

En 2015, je suis intervenue aux Dépôts de la Conservation d'Angkor dans le cadre du master de conservation préventive (Université Paris I- Panthéon-Sorbonne, "Les dépôts de la Conservation d'Angkor: évaluation de la collection et évaluation des projets de réorganisation", dirigé par Denis Guillemard).

Ce travail, mené en étroite collaboration avec l'Ecole Française d'Extrême-Orient et le Ministère de la Culture et des Beaux-Arts du Cambodge, intervenait en amont de grands projets de réaménagement. Il a permis d'organiser le mouvement des collections et d'envisager un plan de conservation préventive à long terme.

 

Croatie

En 2009, un stage international avec des étudiants des universités d'Anvers, Cologne et Split.

Chantier de deux semaines dans l'église Gospa od Sunja, sur l'île de Lopud. Traitement d'un Christ en croix, en carta pesta (bois de fenouil encollé de papier, et peint).

Travail collectif qui a permis de se confronter à d'autres techniques et méthodes de travail.

Syrie

En 2008, un mois et demi au monastère Saint Jacques le Mutilé (Qârâ), pour le traitement d'une icône melkite de Nehmet Nasser Al-Homsi (fin du 18e siècle) et pour découvrir la Syrie, ses habitants et son magnifique patrimoine.